Love on stageJ’ai passé 2 jours au FNAC LIVE 2015…

Banniere

Avec 130000 visiteurs sur l’ensemble des 4 soirées, le festival parisien FNAC LIVE a fait carton plein pour sa 5ème édition ! Au programme de cette année, pas moins de 28 artistes qui se sont représentés en concerts gratuits sur le parvis et dans les salons de l’Hôtel de Ville. J’ai pu assister aux soirées du jeudi et du vendredi ; retour en images sur les moments forts du festival…


JEUDI 16


Pour cette deuxième journée, le festival a célébré les 10 ans du label Because Music en programmant des artistes de son écurie. Un line-up alléchant qui a tenu toutes ses promesses…

Minuit

C’est le groupe Minuit qui ouvre le bal de cette deuxième soirée. Parmi ces membres, on retrouve Simone Ringer et Raoul Chichin, qui ne sont autres que les enfants du duo mythique français des Rita Mitsouko (Catherine Ringer et Fred Chichin). La formation est complétée par Joseph, Klem et Tanguy. La sortie remarquée de leur premier single Flash a souvent conduit à la comparaison avec l’univers musical de leurs parents, mais le groupe a pu démontrer ce soir sur scène que si l’esprit de leur lignée était effectivement présent dans leur musique, leurs compos à la fois énergiques, magnétiques et déjantées, allaient beaucoup plus loin qu’un simple copier-coller. Sur scène, la sublime Simone est captivante et envoûte la foule des festivaliers…

Django Django

Le quatuor british a sorti cette année son deuxième album studio intitulé Born Under Saturn ; un condensé de tubes que le groupe a défendu sur la scène du Fnac Live dans des versions survitaminées adaptées au live. Dès les premières notes, le public répond présent. Le soleil brille et réchauffe la foule qui se « met en jambe » sur le rythme galopant des titres qui s’enchainent. La liesse atteint son paroxysme quand résonnent les hits fédérateurs comme le morceau Reflections. Alors que termine le concert, on se dit qu’on aurait aimé pouvoir le prolonger un peu plus… Il est temps d’aller se désaltérer avant de reprendre les festivités.

Christine and the Queens

J’avoue, j’ai sorti mon joker pour le concert de Selah Sue ; il fallait bien que je recharge les batterie en mangeant un bout et en levant mon verre à ce qui allait suivre… Car oui, j’attendais le concert de Christine and the Queens avec une certaine impatience et je pense que j’étais loin d’être le seul. Le parvis de l’Hôtel de Ville était inondé d’une marée humaine alors qu’Héloïse rentrait sur scène ; un torrent de festivaliers et de badauds qui débordait sur la rue de Rivoli, le quai de l’Hôtel de Ville et remontait le long de l’avenue Victoria. L’artiste nous a livré un show de grande classe, où mises en scène, danses et jeux de lumière ont transporté le public…
A l’occasion de ce concert de clôture, on a pu croiser notre président qui a fait un passage dans l’enceinte de l’Hôtel de ville. Coucou François 🙂

Christine_and_the_Queens_hori


VENDREDI 17


Fuzeta

Grand lauréat du Prix Ricard S.A Live Music, le groupe de frangins originaire de Vanne inaugure cette troisième soirée de concerts. Les fans aux premiers rangs entonnent les titres phares de leur EP Dive comme Rise, Plage ou encore Sunset… Une parfaite entrée en matière musicale en adéquation avec la météo idéale qui baigne la foule d’une chaleur euphorisante…

Jeanne Added

Révélation des Transmusicales de Rennes 2014, Jeanne Added a sorti son premier album Be Sensational cette année. Encensé par la critique, son premier opus nous plonge dans son univers musical mutifacette en clair-obscur, savant mélange de pop électronique et de post-punk éthéré, qui nous transporte parfois dans les hauteurs pour nous enraciner ensuite dans la terre. Sur scène, Jeanne rayonne. Ses textes, entre ombre et lumière, s’adressent à nous ; ils font écho à notre intime et nous poussent à avoir le courage d’être soi même…
Les titres A War Is coming, It, Back To Summer et Look At Them restent les plus beaux moments de ce show.

Baxter Dury

L’entertainer londonnien Baxter Dury a sorti en fin d’année dernière son quatrième opus, It’s a Pleasure. Armé de quelques bières et d’une bouteille de whisky, le dirty dandy monte sur scène et nous livre ses nouveaux titres dans son costume deux pièces gris clair et sa chemise à fleurs. Faisant face à l’astre solaire qui irradie la scène, les lunettes de soleil vissées sur son nez, Baxter titille son synthé vintage et se lance de temps en temps dans de petits pas de danse. Sa pop psyche qui fait parfois des détours par les eighties, avec des envolées rock plus frontales, gagne l’adhésion du public venu nombreux voir ce Gainsbourg british des temps modernes. C’est lors du dernier morceau que l’on a pu assister à l’apparition de cygnes géants en carton pâte sur la scène du festival, petit clin d’œil à la pochette de son dernier disque…

The Shoes

Comme la veille, j’ai du sacrifier un concert pour avoir le temps de reprendre des forces en grignotant un bout, j’ai donc zappé le live de Dominique A… Et des forces, il allait m’en falloir pour aborder les prochaines représentations. Le duo français The Shoes rentre en scène vers 21h devant un parvis noir de monde. Leur deuxième album Chemicals dont la sortie est prévue pour la rentrée prochaine regroupe, à l’instar de Crack My Bones de nombreux featurings. On a pu d’ailleurs noter la présence de Postaal, venu interpréter le single Give It Away aux cotés de Benjamin et Guillaume. Les tubes se succèdent accompagnés de projections vidéo sur écrans géants et leur live survolté embrase la foule euphorique. Le concert se termine en apothéose avec le titre Time To Dance et le public qui s’est bien trémoussé est fin prêt pour le final de clôture !

Super Discount 3 Live

Étienne de Crécy, pionnier de la french touch, a sorti cette année le 3ème volet de sa série Super Discount. Pour ce nouveau projet, le producteur a invité des chanteurs et chanteuses à participer à la productions des différents titres. Il définit d’ailleurs Super Discount 3 comme un condensé des deux premiers albums, à la fois « dark » et « happy ». Perché derrière une typo géante rétroéclairée « SUPER DISCOUNT », Étienne lance le premier beat de son live ; le public chauffé à blanc réagit immédiatement. Le parvis bondé se transforme en club géant et l’on peut apercevoir des sourires se dessiner sur le visages des festivaliers en transe. You, Hashtag My Ass, WTF, Sunset… les hymnes dancefloor défilent alors que la foule sautillent gaiement… Un bouquet final electro dans la jubilation collective… PER-FEC-TION !

Superdiscount_03

Pour sa cinquième édition, le festival FNAC LIVE a frappé fort ! Les 130000 visiteurs qui ont répondu présents prouvent encore une fois que la programmation toujours plus prestigieuse et pointue fait de ce festival un incontournable de l’été parisien. Vivement l’année prochaine !!!

Photos : Mathieu Gastaldi
Merci à Victoria Levisse et Sébastien Meline


LA PLAYLIST DU FNAC LIVE 2015


La selection FNWL pour cette 5ème édition:

Festival FNAC LIVE 2015 • 15-18 Juillet 2015 • Parvis de l’Hôtel de Ville (Paris)

Share on FacebookTweet about this on Twitter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *