I’m stuffedGuilo Guilo

Im_Stuffed_Guilo_Guilo_Banniere_photo

Situé dans le quartier de Montmartre, à quelques rues de la butte, Guilo Guilo (Giro Giro) est l’un des petits trésors de la gastronomie japonaise de la capitale.

Inspiré de la cuisine Kaiseki qui désigne une forme traditionnelle de repas composée de plusieurs petits plats servis conjointement, le restaurant du chef Eiichi Edakuni propose chaque mois un menu surprise inédit, élaboré avec soins, selon les produits de saison.

Après m’être installé autour du grand comptoir noir qui peut accueillir une vingtaine de convives, je me laisse tenter par un verre de saké pétillant au yuzu (12€) pour réveiller mes papilles…

Eiichi et son équipe s’affairent devant nous pour préparer et dresser les différents mets que nous allons déguster. Rien n’est ici laissé au hasard et chacun des cuisiniers s’empresse autour des plateaux et des bols pour ajouter un condiment, verser un bouillon parfumé ou décorer une préparation à l’aide d’œufs de poissons, de fleurs ou de légumes sautées.

Chacun des plats arrive alors un par un devant nous, servi dans divers plateaux différenciant chaque type de met… Ravissement des yeux tout d’abord ; les dressages sont nets et malgré des compositions hautes en couleurs qui pourraient s’apparenter à de l’orfèvrerie gastronomique, aucun des éléments qui composent l’ensemble n’est superflu, chacun des produits vient réveiller le plat en y apportant du peps ou en permettant de faire évoluer les saveurs en bouche.

Le jeu de textures élaboré vient également apporter de la profondeur à chacun des mets.
Gelées, fritures, bouillons, agrumes, condiments ; des mariages contrastés (fondant/croustillant, chaud/froid, sucré/salé,…) mais qui restent toujours équilibrés et subtils.

Chacun des plats tape dans le mille et l’harmonie des saveurs est toujours au rendez-vous.

Le dessert quant à lui est un peu en dessous, mais reste léger, savoureux et rafraichissant…

J’ai accompagné le festin de bière japonaise à la pression (5€ le demi) et je n’ai pu m’empêcher de succomber au plat optionnel (8€) proposé par le chef ; des sushis de foie gras poêlé.

Pour ceux qui seront tentés par ce « voyage » culinaire unique, il faudra peut être vous armer de patience, car il faut parfois compter deux à trois semaines pour pouvoir réserver. Le restaurant dispense deux services pour le diner (19h30 et 21h30).
Le menu « surprise » change chaque mois et est affiché au prix de 49€ (amuse-bouche + 7 plats) auquel il faudra rajouter 8€ si vous voulez tester un huitième plat optionnel proposé par le chef.

C’est en sirotant du whisky japonais 18 ans d’âge que j’ai pu discuter avec Eiichi Edakuni de son parcours de chef, de sa passion pour la musique (il endosse la casquette de DJ à ses heures perdues) et de ses amis artistes japonais.

N’hésitez pas à y faire un tour le 21 juin dès 17h, à l’occasion de la fête de la musique. Le restaurant se transformera en boîte de nuit ! Le chef passera aux platines en compagnie de ses potes Towa Tei et Shinichi Osawa entre autres…
Toutes les boissons ainsi que les sakés seront affichés au prix de 5€ et vous pourrez déguster des assortiments de sushis, des takoyaki (boulettes fourrées au poulpe) ou encore de l’Edamamé (soja vert bouilli) pour 5€.

Mais fini les longs discours et passons au descriptif du menu et aux photos :

Amuse-bouche :
Sushis de crevettes douces japonaises sur lit de purée de fèves et saupoudrés de poudre de fèves séchées.

Plat 01 :
Bento autour de la daurade :
Sashimi de daurade pressé aux algues konbu et œufs de daurade
Maki de daurade et sa purée de gobo (salsifis japonais)
Cube de gelée de bouillon de daurade emprisonnant des cubes d’aubergines
Pousses d’épinards et peau de daurade bouillie dans une sauce ponzu (à base d’agrumes acides japonais sudachi, yuzu, kabosu,…)
Tempura de laitance de daurade
Daurade grillée à la sauce soja

Bento_daurade

Plat 02 :
Dashi (bouillon de konbu et de bonite séchée), surimi de cabillaud et poivron vert et liche (poisson) mijotée
Plat_02

Plat 03 :
Tartare de bonite au miso et bâtonnets de daïkon (radis blanc japonais) garnis de fleurs de bourrache et carottes
Plat_03
Plat 04 :
Rondelle d’oignon recouverte de poitrine de porc caramélisé dans la sauce soja, jaune d’œuf cuit, lit de choux asiatique, poêlée de courgettes, tomates et ciboulette japonaise
Plat_04
Plat 05 :
Omelette roulée japonaise fourrée à l’anguille, salade de concombre, algues et gingembre
Plat_05

Plat 06 :
Nouilles japonaises de blé (hiyamugi) bœuf wagyu mariné, œufs de saumon, sauce sésame et wasabi
Plat_06

Plat 07 (optionnel, 8€) :
Sushis de foie gras poêlé dans un assortiment de légumes et condiments japonais (radis, oignons, gingembre…)
Plat_07

Plat 08 :
Gâteau roulé : Génoise à l’ambroisie et à la chartreuse fourrée au mascarpone, mousse chocolat-cerise, purée de haricots rouges sucrés et morceaux de pêches
Plat_08
Notation_Guilo_Guilo

Guilo Guilo8 Rue Garreau, 75018 Paris • 01 42 54 23 92

Chef

Share on FacebookTweet about this on Twitter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *